portfolio - méthode ECOXP


ECO XP - Economie Expérimentale

EcoXP a pour objectif d’analyser les comportements et les consentements à payer de consommateurs et/ou d’usagers pour des produits ou des services innovants.

Le développement de nouveaux produis et/ou services repose de plus en plus sur la capacité des entreprises à anticiper les comportements et les attentes des consommateurs face à leurs offres innovantes. La méthode EcoXP, qui regroupe différents outils issus de l’économie expérimentale appliquée aux comportements de consommation, apporte des éléments d’analyse complémentaires aux études d’usage de la sociologie ou de créativité, à savoir :
  • L’appréhension des attentes et des croyances des consommateurs concernant le domaine d’application de la solution innovante : outil du « juste prix »
  • Les caractéristiques / attributs déterminant pour la valorisation de l’innovation du point de vue des consommateurs : outil des « enchères calibrées »
  • Les consentements à payer pour la solution innovante, au niveau individuel et au niveau des représentations que peuvent en avoir les consommateurs : outil des « prix psychologiques » et du « prix inféré »
EcoXP repose aussi bien sur des méthodes déclaratives, souvent utilisé en marketing ou analyse sensorielle, que des méthodes incitatives permettant de réduire les biais comportementaux inhérents à toute enquête ou expérimentation.

Pour qui ? Quand ? Pour quoi faire ?

EcoXP s’adresse aux dirigeants et aux responsables de projets d’innovation, principalement en BtoC, qui souhaitent améliorer leur processus de décision relatif aux développements de leur produits/services innovants et la fixation d’un prix de vente ou d’un mode de génération de revenu. La méthode EcoXP est basé sur des outils simple d’utilisation et doit permettre à tout décideur de compléter ses analyses marketing ou d’usage (confirmation ou invalidation de certains scénarios prix), ou de procéder à une première estimation des possibilités de valorisation de son innovation (pré-analyse de stratégie prix).
  • La principale force de la méthode EcoXP repose sur le caractère incitatif des différents outils qui la composent. Comme le préconise l’économie expérimentale, toute décision, tout jugement de valeur ou expression d’une croyance doit faire l’objet de « mécanismes révélateurs incitatifs » afin de réduire au maximum des biais de comportements stratégiques de la part des consommateurs / usagers consultés pendant l’enquête.
  • Le deuxième point fort porte sur la capacité d’EcoXP à réaliser des traitements statistiques performants dans le cadre d’expérimentations avec un grand nombre de consommateurs/usagers. D’où une optimisation des résultats quantitatifs apportés à l’organisation.

Comment ça marche ? 

La pertinence et la fiabilité des outils de la méthode EcoXP repose sur la capacité des utilisateurs à mobiliser un grand nombre de « sujets » (consommateurs, usagers, etc.). Selon cette capacité, l’utilisation des outils pourra se faire de manière plus ou moins autonome (plusieurs niveaux d’intervention des chercheurs experts sont envisageables). Les outils de la méthode EcoXP, qui peuvent être déployés de manière indépendante, sont les suivants :

  • L’outil « juste prix » permet de faire révéler aux sujets leurs croyances et/ou connaissances sur des éléments de contexte, de coûts ou de prix, d’usage qui sont liés directement ou indirectement à la solution innovante. Basé sur le principe du jeu « le juste prix », il consiste à demander aux sujets d’inférer sur la valeur exacte d’une information (prix, coût, quantité, etc.) avec une récompense monétaire significative pour toute bonne réponse.
  • L’outil de « l’enchère calibrée » permet, via un simulateur de préférence, de calibrer les poids de différentes caractéristiques ou attributs dans l’évaluation monétaire d’une solution innovante. Le contexte d’enchère – mécanisme de révélation des préférences par excellence pour l’économie expérimentale – renforce le caractère non hypothétique de la méthode.
  • L’outil « des prix psychologiques et inférés » est basé sur la méthode de même nom en marketing consistant à demander aux consommateurs les prix maximum et minimum qu’ils seraient prêts à payer pour bénéficier de l’innovation – de manière hypothétique – puis d’inférer sur les résultats obtenus – de manière incitée. Ce dernier prix, dit inféré, permet de recueillir la « valorisation normée ».ce que chacun pense être le bon prix pour la majorité des gens .Pas très explicite pour un public non averti

Genèse et histoire :